Lorsque nous sommes arrivés il y 25 ans, un saule tronait au mileu de la cour ... et dans le saule il y avait 7 ou 8 poules qui y trouvaient refuge pour la nuit.

La porcherie étant disponible, mon mari voulait absolument qu'elles puissent en profiter et leur a installer tout le confort qui sied à des cocottes normales, des pondoirs, des branches pour le repos, un lit de paille et des mangeoires. Mais rien n'y fit, ni une quarantaine forcée dans le nouveau logis, il n'y eut que les mangeoires qui ont reçus l'approbation de tous et toutes, sitôt libérées, c'est sur un autre arbre que les nuits à la belle étoiles ont recommencés.

Le premier printemps aussi surprise une poulette est venue nous présenté sa famille en nous demandant de la prendre en charge et c'est comme cela que la basse cour et par extention notre maison  est devenue "LA PICOTERIE", et quand nos petits enfants sont arrivés c'est naturellement que quand ils parlaient de nous ils disaient - papy et mamy Picote.

Autant c'est un bonheur pour nous d'habiter au pied de la Montagne Saint Pierre, au pied d'un espace naturel ou la vie sauvage ces dernières année à été préservée et vu le retour de la flore mais aussi de faune, il n'est plus rare d'observer les buses et les corneilles qui se chamaillent, de retrouver des blaireaux qui ont traverser la route au mauvais moment, et de pouvoir les observer de près.

Les renards aussi sont de plus en plus nombreux, et ils se reproduisent bien. Et si dans les carrières vivent des lapins, des faisans et d'autres nourriture pour ceux-ci, il arrive souvent un moment ou les familles ont besoin de plus nourriture et les éleveurs de poules sont en première ligne nous et aussi nos voisins. Donc depuis deux ans plus de poules dans notre picoterie.

Qu'à cela ne tienne, nous avons aussi installés au grés des ans, une, deux, trois et même 4 mangeoires pour les oiseaux, les premiers a répondre à l'invitation un couple de tourterelles qui s'est installé pour de bon chez nous, des mésanges et des queues-rouges qui s'invitent à toutes les saisons et dans un nichoir nous avons découvert une famille de LEROT, ce petit mamifère avec les un masque noir sur les yeux, qui raffole des fruits qui jonchent le sol en hiver et ici c'est l'abondance. Je le soupçonne d'avoir établi leur quartier dans les recoins de la maison, car en hiver ce sont les pommes de terre qui ont des petites morsures..

La picoterie porte toujours bien son nom .... 

16-05-19